acces

Groupe 5 : Suivre la situation phytosanitaire des cultures. Comité régional d'épidémio-surveillance

Pilotage : Chambre d'Agriculture de Bourgogne

Le plan s'appuie sur le renforcement des réseaux de surveillance des bio agresseurs et des effets de l'utilisation des pesticides.

Les Bulletins de Santé du Végétal (BSV)

Le raisonnement de la protection des cultures avec l'objectif de réduire les quantités de produits phytosanitaires appliqués et d'optimiser les marges brutes suppose d'avoir une connaissance la plus exacte possible de la situation sanitaire des plantes et des risques encourus par rapport aux ravageurs et maladies.


Afin de réduire le recours aux produits phytosanitaires, il est nécessaire de prendre en compte la situation des "bios agresseurs" visés et leur évolution. Ces données sont connues en premier lieu grâce aux observations qui peuvent être réalisées dans les cultures et qui s'appuient sur un réseau d'observation structuré assurant la meilleure couverture possible des différentes zones de la région. Ces observations doivent être complétées par d'autres éléments, comme les données météorologiques, les résultats des modèles descriptifs et/ou de prévision des risques.


Le recueil et l'analyse des données de surveillance biologiques du territoire sont nécessaires aux différents acteurs professionnels et publics pour l'exercice de leurs missions respectives et pour raisonner au mieux leurs pratiques pour limiter les recours trop excessifs aux pesticides.

 

Les BSV sont regroupés par filière. Vous pouvez les télécharger en cliquant sur les liens suivants :

grandes cultures            viticulture

cassis                             horticulture

parcs et jardins             prairies

 

contact BSV : serge.latroy(at)bourgogne.chambagri.fr

 

Les Effets Non Intentionnels (ENI)

Le plan s'appuie également sur les effets non intentionnels de l'utilisation des pesticides.

la surveillance biologique du territoire dans le domaine végétal (SBT) doit permettre d'observer l'impact potentiel des activités agricoles sur l'environnement, en particulier la faune et la flore sauvage. dans cet objectif, l'acquisitionde données de référence est nécessaire pour permettre la détection d'évolution de situations vis-à vis des effets non intentionnels (ENI) sur l'environnement.

Il a été décidé ainsi de mettre en place au niveau national un réseau de 500 parcelles sur lesquelles 4 indicateurs de biodiversité sont suivis : vers de terre, flore, oiseaux et coléoptères.

En Bourgogne, le réseau comporte 24 parcelles. L'animation générale est assurée par la Chambre d'Agriculture de Bourgogne.

Télécharger les bilans annuels Bourgogne :
Bilan campagne 2013
Bilan campagne 2012

 

Télécharger les bulletins de liaison du réseau national de biovigilance :

n°4-1 printemps 2015

n°3 hiver 2013/2014

n°2 été 2013
n°1 automne 2012

 

contact ENI : francoise.pierson(at)bourgogne.chambagri.fr

 

 

 

Envoyer à un ami
Contacts | Mentions légales |  Plan du site |  Coordonnées    |  RSS