acces

Un taux de boisement proche de 30 %, supérieur à la moyenne nationale



Le boisement forestier Bourguignon s'étend sur 957.000 ha répartis différemment suivant les 4 départements. Le taux de boisement proche de 30% est supérieur à la moyenne nationale de 27%. Les forêts de Bourgogne représentent un peu plus de 6% du massif forestier français dont la superficie est de 15 millions d'hectares.

La Bourgogne se place ainsi à la sixième place des régions française les plus boisées.

Les 2/3 de la forêt bourguignonne sont sous statut privé. Le statut privé est majoritaire dans trois des quatre départements. Le département de la Côte d'Or se démarque par un équilibre entre les forêts privées et publiques mais aussi parce que la moitié de la forêt publique s'y trouve.

164.000 propriétaires se répartissent les 640.000 ha. Environ la moitié de cette surface est constituée de propriétés d'au moins 25 ha d'un seul tenant. Cependant, la surface des ¾ des propriétés est inférieure à 1ha.

Sources : CRPF Bourgogne, IFN, Agreste Bourgogne.


-->> En savoir plus :

Centre Régional de la propriété Forestière

Institut Forestier National (IFN)

Une importante forêt de feuillus



Les feuillus sont les essences majoritaires des forêts de Bourgogne couvrant près de 780.000 ha. Le Chêne est particulièrement présent et détient incontestablement la première place des feuillus avec 600.000 ha. Il est le roi des forêts de la région, et le dauphin au niveau français puisque le peuplement bourguignon est second derrière la Région Midi-Pyrénées.
La seconde essence de feuillus est ensuite le Hêtre qui couvre 76.000 ha.
Toute une gamme de conifères (sapins, pins, épicéas, mélèzes, cèdres...) sont présents sur 165.000 ha. Le Douglas est une essence particulière car il représente 40% des conifères de la région. La Bourgogne est première productrice de Douglas au niveau national.

Le taillis sous futaie, premier type de peuplement Bourguignon



Le taillis sous-futaie, premier type de peuplement Bourguignon.
Les types de peuplements rencontrés sur la région sont la futaie de feuillus ou de résineux, le taillis sous futaie, les taillis et quelques boisements de peupliers.

Les taillis sous futaie en feuillus ou résineux représentent 51% des forêts, viennent ensuite les futaies de feuillus pour 21% et les futaies de résineux pour 14%.

Une production essentiellement de bois d'oeuvre


La production totale de volume « bois-fort » est estimée à 6,3 millions de m3 soit 6% de la récolte française. Les bois feuillus représentent 4,3 millions de m3 et les résineux 2 millions de m3 .
La récolte commercialisée en Bourgogne est d'environ 2,2 millions de m3 de bois rond.
Le bois d'oeuvre est le principal débouché de la récolte avec environ 1 million de m3. Cela concerne principalement le Chêne et le Douglas qui sont les essences majoritaires.
Les volumes de bois sciés et commercialisés à partir de la région sont évalués à 220.000 m3 pour les feuillus et plus de 250.000 m3 pour les résineux. Les volumes de bois d'oeuvre de résineux sont en constante augmentation.
Les récoltes de résineux (bois rond sous écorce) dépassent depuis 2003 les récoltes de feuillus. Les résineux plantés massivement il y a 30 ans arrivent en phase d'exploitation et leur production va augmenter fortement dans les 20 prochaines années.

Les récoltes de bois de petites tailles issues des taillis ou d'éclaircies sont également significatives avec 687.000 m3 de bois rond récoltés en 2007. Ces bois sont notamment destinés à une production de type industrielle pour de la pâte à papier ou pour des panneaux de particules.

293.000 m3 de bois énergie sont commercialisés pour le chauffage. La consommation totale en bois énergie pour la région est estimée à environ 1 million de tonnes sous forme de bois bûches et 193.000 tonnes sous forme de plaquette de bois.

 

Une filière bois créatrice d'emplois


La filière bois bourguignonne se compose d'un panel d'activités allant de l'étape de la naissance d'un arbre à celle de sa valorisation finale.
La Bourgogne se place au second rang national pour la phase amont de production de plans forestiers avec 7,6 millions de plans vendus en 2005/2006. Cette production représente 12% de la production française.

La sylviculture comprend les travaux d'entretien forestiers, domaine d'entreprises spécialisées, disposant des matériels adaptés. L'exploitation des boisements exige de la main d'oeuvre.

112 scieries emploient 1400 salariés en Bourgogne qui s'occupent de la première transformation du bois (sciage). Certaines entreprises sont reconnues au niveau nationale.

La seconde transformation est diversifiée car cela va des activités de fabrication de panneaux, d'emballages bois, de meubles et sièges mais aussi de parquets et de tonneaux. Le nombre de personnes employées dans les entreprises du secteur de la seconde transformation est estimé à plus de 6000.

L'ensemble des activités liées à la forêt et au bois en Bourgogne représente environ 15000 emplois répartis dans 2800 établissements. La filière bourguignonne se caractérise par son dynamisme et son poids croissant dans la filière bois française.

Repères : 1000 m3 de bois récoltés : 1 à 2 emplois directs en sylviculture/exploitation et 8 à 10 emplois dans la filière bois (première et deuxième transformation).

Labellisation PEFC



La forêt bourguignonne s'est aussi engagée depuis 2001 dans une démarche de certification garantissant une gestion durable de la forêt.
En 2007, 31% de la récolte de grumes a bénéficié de la labélisation PEFC ainsi que 33% du bois d'industrie et 28% du bois énergie.

Et demain...


Le Grenelle de l'environnement et les assises de la forêt qui se sont tenus en 2008 ont permis d'élaborer de nouvelles orientations pour la forêt française.
Le bois a un double intérêt dans le cadre des engagements français et européens pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
Le premier est le stockage de carbone. Le volume sur pied en Bourgogne est estimé à 157 millions de m3 en 2005 et s'accroît chaque année d'environ 6 millions de m3. Le stockage de carbone se concrétisera aussi par le développement du bois d'oeuvre avec un objectif affiché de multiplier par 10 le seuil minimum d'utilisation du bois dans le domaine de la construction neuve.
Le second est celui tenu par le bois énergie en remplacement des énergies fossiles. L'objectif du Grenelle d'augmenter de 20% la part d'énergie renouvelable en 2020 se traduit pour la filière bois par une production supplémentaire de 20 millions de m3 de bois à l'échelle nationale et 2,3 millions de m3 en Bourgogne.

Au delà de sa vocation de production, la forêt joue d'autres rôles environnementaux ou sociétaux et notamment en terme de biodiversité, d'intérêt paysager, de lieu d'accueil pour le public ou encore pour les aspects synégétiques.

Contact


Prochains évènements

« Juin - 2017 »
D L M M J V S
 
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
28
29
30
 
Envoyer à un ami
Contacts | Mentions légales |  Plan du site |  Coordonnées    |  RSS